Un joli pantacourt pour mon fils !

Comment j'ai cousu un joli pantacourt pour mon fils : avec le livre "Les bases de la couture à la machine" de Kyoko Sakauchi

Voici, en 10 étapes, comment j’ai cousu un joli pantacourt pour mon fils, en m’aidant du livre “Les bases de la couture à la machine ” de Kyoko Sakauchi !

/!\ Je n’ai pas encore suffisamment de connaissance pour faire moi-même les patrons de vêtements. Je me suis donc servie des patrons de ce bon livre pour débutants (je ferai prochainement un article sur ce livre).

 

1 – Préparation du matériel :

    • Un coupon de tissu de 150 x 70 cm, j’ai pris de la popeline (coton) ;
    • Un élastique plat de 3 cm (30 mm) x 50 cm. J’ai utilisé un élastique plat de 1cm de large (10 mm), ça va très bien aussi ;
    • Une épingle à nourrice (épingle de sureté), pour enfiler l’élastique plat  ;
    • Du papier pour patron ;
    • Une craie de tailleur ;
    • Le livre “Les bases de la couture à la machine“. Les patrons en tailles réelles de ce pantacourt, sont disponibles en taille 100, 110 et 120 cm. Ils sont livrés avec le livre que vous pouvez commander sur Amazon :

(longueur du pantacourt 100 : 36 cm / 110 : 42 cm / 120 : 48 cm)

 

2 – Les patrons :

J’ai d’abord décalqué les modèles de patrons (pliés à la fin du livre) sur du papier calque et du papier sulfurisé. Pour ce premier pantacourt je n’avais pas de papier pour patron, alors j’ai pris ce que j’avais sous la main …

Les patrons sont disponibles en taille 100, 110, et 120 cm, dans le livre "Les bases de la couture à la machine" de Kyoko Sakauchi Traçage des modèles des patrons du pantacourt sur du papier transparent

Puis j’ai coupé mes calques pour en faire mes patrons.

Patrons du pantacourt après traçage et découpe

(/!\ Je n’ai pas encore suffisamment de connaissance pour faire moi-même les patrons de vêtements. Je me suis donc servie des patrons de ce bon livre pour débutants (je ferai prochainement un article sur ce livre).

 

3 – Traçage et découpe du tissu :

Dans le livre il est préconisé de plier en deux le coupon de tissu de 150 x 70 cm, avant de tracer une pièce de chaque patron. De cette façon vous découpez deux pièces de chaque modèle en même temps.

Dans l’empressement je n’ai pas suivi ce conseil, bien que ça fonctionne quand même.

J’ai donc tracé mes patrons sur mes coupons de tissu, avec ma craie de tailleur (effaçable).

Traçage des coupons de tissus avec l'aide des patrons

Ensuite j’ai tracé une marge de couture à 1 cm autour de chaque pièce. Pour la poche, sur le haut j’ai tracé une marge de couture de 2 cm.

Traçage de la marge de couture à 1 cm de la ligne de couture

Puis j’ai coupé les pièces.

Coupons du pantacourt après découpage.

3B – Découpe de la ceinture

Par erreur, j’ai coupé deux morceaux pour la ceinture. Mais en relisant bien le livre, j’ai compris qu’il faut la couper en une pièce. Je l’ai donc fais de la façon suivante pour un autre pantacourt :

J’ai plié mon tissu en deux (ici j’ai pris une bande de 70 cm x 10 cm).

Ceinture : plier le tissu en deux

Sur un des côtés du modèle du patron de la ceinture il y a une ligne interrompue.

J’ai positionné le patron de la ceinture en plaçant cette ligne interrompue, en rouge sur l’image ci-dessous, côté pliure du tissu.

Positionner le patron de la ceinture sur le tissu plié en deux

Puis j’ai tracé la demi-ceinture.

Tracer le patron

Ensuite j’ai reporté les deux marques d’alignement du milieu du patron. J’ai tracé la marge de couture à 1 cm autour de mon premier traçage.

Et j’ai tracé le passage de la ceinture, de 3 cm (zone hachurée), à 1 cm du bord.

Tracer la marge de couture à 1 cm, reporter les 2 marques du milieu, puis tracer le passage de la ceinture (zone hachurée)

Puis j’ai épinglé mon tissu, toujours plié en deux, et j’ai découpé sur la ligne de la marge de couture.

Découper la pièce (en gardant le tissu plié en deux)

J’ai déplié ma bande.

Déplier la ceinture

Ensuite j’ai tracé le patron sur la deuxième moitié de ceinture. Et j’ai reporté également les deux marques d’alignement du milieu du patron. (Ces 2 marques serviront à aligner la ceinture avec la fourche du pantacourt)

tracer la deuxième partie de la ceinture en reportant les deux marques du milieu

 

4 – Assemblage de la fourche :

Voici d’abord, sur l’image ci-dessous, comment sont assemblées les pièces du pantacourt :

Technique d'assemblage du pantacourt : point droit, puis point zigzag, puis coupe de l'excédent de tissu

 

J’ai positionné endroit contre endroit les 2 coupons de la partie avant du pantacourt, puis les 2 coupons de la partie arrière du pantacourt.

La fourche est la ligne de couture du pantalon qui va du milieu du ventre vers le milieu du dos.

Avec ma craie de tailleur, j’ai prolongé la ligne de couture de la fourche de ces deux demi-pantalons, jusqu’au bord (image ci-dessous).

Prolongation de la ligne de couture de la fourche du pantacourt

Ensuite, j’ai épinglé le long de la fourche de mes deux demi-pantalons (sur l’image ci-dessous, à gauche la partie avant plus petite, la partie arrière plus grande).

Fourches des demi-pantalons du pantacourt épinglées avant assemblage

Puis j’ai cousu au point droit en suivant la ligne de couture de la fourche de chaque demi-pantalons.

Assemblage au point droit de la fourche des demi-pantalons

Couture de la fourche au point droit terminée sur les deux demi-pantalons

Ensuite j’ai cousu au point zigzag, au bord de ma fourche, et au raz de ma ligne de couture (au raz de celle qui est déjà cousue au point droit).

Couture au point zigzag au raz de la ligne de couture (après première couture au point droit)

Puis j’ai coupé le bord excédant, en coupant le tissu au raz de mon point zigzag.

Coupe de l'excédent de tissu, au raz de la couture au point zigzag

Par sécurité, j’ai fait un second passage au point zigzag, pour surfiler solidement le bord de mon assemblage.

Deuxième passage au point zigzag sur le bord (surfilage) pour consolider

 

5 – Assemblage de la poche :

J’ai choisi d’assembler la poche maintenant, mais vous pouvez bien sûr le faire avant de commencer l’assemblage du pantacourt.

Pour la poche, j’ai mis une marge de couture à 1 cm sur les côtés et en bas de la poche. Et j’ai mis une marge de 2 cm sur le haut de la poche pour la partie à plier.

Coupon de la poche, visuel de la ligne de couture et des marges

Puis j’ai surfilé au point zigzag tout autour du coupon de ma poche.

Couture au point zigzag tout autour du coupon de la poche (surfilage)

Ensuite j’ai plié en deux le haut de la poche, sur l’envers. J’ai cousu ce pli avec deux lignes de couture au point droit.  ( Une seule ligne de couture suffit, mais j’en ai mis deux juste pour un petit effet décoratif )

Pliage et couture du haut de la poche

J’ai plié les angles du bas de la poche au fer à repasser ( toujours sur l’envers ).

Pliage des angles du bas de la poche

Puis j’ai plié le bas et les côtés de la poche.

Pliage du bas et des côtés de la poche

Ensuite j’ai placé et épinglé ma poche, sur l’endroit de mon demi-pantalon arrière, à 4 cm du haut du pantalon, et à environ 3 cm de la fourche. (Le demi-pantalon arrière est plus grand que le demi-pantalon avant)

Positionnement de la poche sur l'endroit du pantacourt

Puis j’ai cousu la poche au point droit. En partant du haut d’un côté vers le bas, jusqu’en haut de l’autre côté. (Attention à ne pas coudre l’ouverture de la poche sur le pantalon !)

J’ai renforcé le haut des côtés de cette ligne de couture, en faisant deux passages en avant puis en arrière, sur 1 cm. Toujours en haut des côtés de la poche, j’ai fais déborder ma ligne de couture d’un point sur le pantacourt.

Couture de la poche du pantacourt au point droit

 

6 – Assemblage de l’entrejambe :

J’ai déplié mes deux demi-pantalons. Je les ai positionné endroit contre endroit, en faisant coïncider parfaitement les bords de l’entrejambe. Tout en alignant le bas des fourches, au milieu de chaque demi-pantalons.

Avec ma craie de tailleur, j’ai prolongé la ligne de couture de l’entrejambe jusqu’au bord, en bas du pantalon.

Positionnement des demi-pantalons pour assemblage de l'entrejambe, prolongation de la ligne de couture

Puis j’ai assemblé l’entrejambe, en suivant la ligne de couture du bas d’un côté du pantalon, jusqu’au bas de l’autre côté du pantalon. Comme pour la fourche : sur la ligne de couture au point droit, puis au point zigzag. Ensuite en coupant l’excédant de tissu, puis en renforçant avec un second point zigzag au bord.

Au milieu, au croisement avec la fourche, j’ai couché la couture sur un côté (sur un côté ou sur l’autre ça n’a pas d’importance je pense).

Entrejambe assemblé

 

7 – Assemblage des côtés du pantalons :

J’ai fais coïncider les bords des côtés du pantalons, puis j’ai épinglé.

Avec ma craie de tailleur, j’ai prolongé les lignes de couture des côtés, jusqu’au bord, en haut et en bas du pantalon.

Positionnement des côtés avant assemblage, prolongation des lignes de couture

Puis j’ai assemblé les côtés du pantalon, toujours de la même façon : sur la ligne de couture au point droit, puis au point zigzag. Ensuite en coupant l’excédant de tissu, puis en renforçant avec un second point zigzag au bord.

Côtés assemblés

 

8 – Ourlet du pantalon :

Ensuite j’ai surfilé le bas du pantalon, en cousant le bord au point zigzag.

Comme préconisé dans le livre, au moment de surfiler les bords du pantalon, j’ai couché les coutures de l’entrejambe et des côtés, vers l’arrière du pantalon.

Passage au point zigzag (surfilage) des bords du bas du pantacourt

Ensuite j’ai plié le bord du bas de chaque jambe du pantalon sur 1 cm, sur l’envers. Puis j’ai cousu ce pli au point droit.

(Image ci-dessous, à gauche pli du bas du pantalon cousu, à droite bord du bas du pantalon surfilé avant pliage)

A gauche pli du bas du pantalon cousu, à droite bord du bas du pantalon surfilé avant pliage

 

9 – Assemblage de la ceinture :

Comme ma ceinture est en deux morceaux, j’ai d’abord assemblé ces deux derniers sur un côté.

J’ai épinglé mes deux coupons de ceinture, puis j’ai prolongé la ligne de couture du côté non hachuré jusqu’au bord.

Puis j’ai assemblé le côté non hachuré (à droite sur mon image ci-dessous), comme toujours de la même façon : sur la ligne de couture au point droit, puis au point zigzag.  Ensuite en coupant l’excédant de tissu, puis en renforçant avec un second point zigzag au bord.

Assemblage de la ceinture

Ensuite, j’ai oublié de le faire à cette étape, mais il faut surfiler les bords des extrémités de la ceinture (côté hachuré du futur passage de l’élastique).

J’ai prolongé la ligne de couture jusqu’au bord, puis j’ai cousu au point droit. Je n’ai pas cousu la partie hachurée (!), qui sera l’ouverture pour le passage de l’élastique.

Partie hachurée de la ceinture, pour l'ouverture ( passage de l'élastique plat )

Ensuite j’ai mis à plat les bords du tissu de l’assemblage de l’ouverture (image ci-dessous). Puis j’ai tracé une ligne de couture autour de mon ouverture, pour former un rectangle.

Mise à plat les bords du tissu de l'assemblage de l'ouverture

Et j’ai cousu autour de l’ouverture, au point droit, en suivant la ligne de couture en forme de rectangle.

Ligne de couture en forme de rectangle, autour de l'ouverture

Ensuite j’ai retourné le pantalon pour le mettre sur l’endroit.

Puis j’ai placé la ceinture, endroit contre endroit, bord à bord, sur le haut du pantalon.

Ceinture, endroit contre endroit, bord à bord, sur le haut du pantalon

Si vous ne faites qu’UN pli pour la ceinture, comme dans le livre, il faut placer l’ouverture de la ceinture à gauche du pantalon et vers le bas. L’ouverture pour l’élastique de la ceinture se trouvera à l’intérieur du pantalon.

Si comme moi vous faites DEUX plis pour la ceinture, il faut placer l’ouverture de la ceinture à gauche et vers le haut. Par contre l’ouverture pour l’élastique de la ceinture se trouvera à l’extérieur du pantalon (pour mon fils je préfère, il a la peau sensible).

Si comme moi vous faites 2 plis pour la ceinture, il faut placer l'ouverture de la ceinture à gauche et vers le haut. Par contre l'ouverture pour l'élastique de la ceinture se trouvera à l'extérieur du pantalon

J’ai bien aligner les marques centrales avant et arrière de la ceinture avec la fourche (marques du milieu du patron).

Bien aligner les marques centrales avant et arrière de la ceinture avec la fourche

Puis j’ai assemblé la ceinture sur le haut du pantalon. J’ai fais attention à coucher le haut des plis de la fourche du même côté que l’assemblage du milieu du pantalon (en suivant le pli au croisement de l’entrejambe).

J’ai assemblé toujours de la même façon : sur la ligne de couture au point droit, puis au point zigzag. Ensuite en coupant l’excédant de tissu, puis en renforçant avec un second point zigzag au bord.

Assemblage de la ceinture sur le haut du pantalon

Ensuite j’ai retourné le pantalon pour le remettre sur l’envers.

Puis j’ai surfilé le côté non cousu de la ceinture au point zigzag (image ci-dessous, bord de la ceinture placée en haut de l’image)

Surfilé de côté non cousu de la ceinture au point zigzag (en haut de l'image)

J’ai choisi de plier en deux ma ceinture, j’ai donc plié ma ceinture sur l’envers, en effectuant 2 plis (images ci-dessous).

Si vous préférez ne plier qu’une fois la ceinture, vous alignez directement le bord surfilé à 5 mm derrière la ligne de couture du bord déjà cousu de la ceinture. En d’autres mots : vous pliez une fois et placez le bord surfilé (non cousu) sur le pantalon, à 5 mm derrière la ligne de couture du haut du pantalon.

Pliage de la ceinture sur l'envers, en effectuant DEUX plis : PREMIER pli

Au deuxième pli, j’ai placé le bord à 5 mm derrière la ligne de couture du haut du pantalon.

Pliage de la ceinture sur l'envers, en effectuant DEUX plis : DEUXIEME pli. Bord placé à 5 mm derrière la ligne de couture du haut du pantalon

Ensuite j’ai épinglé.

Ceinture du pantacourt : pli épinglé

Puis j’ai cousu au point droit (surpiqûre), à l’intérieur, sur l’endroit, au raz de la couture du haut du pantalon, au plus près de la ceinture. De cette façon on ne voit pas la surpiqûre sur l’endroit du pantalon.

Couture du pli de la ceinture au point droit (surpiqûre), à l'intérieur, sur l'endroit, au raz de la couture du haut du pantalon, au plus près de la ceinture.

 

10 – Mise en place de l’élastique :

J’ai enfiler une épingle à nourrice à une extrémité de mon élastique plat de 50 cm.

Epingle à nourrice à une extrémité de mon élastique plat de 50 cm

Puis, à l’aide de cette épingle à nourrice, j’ai passé l’élastique plat par l’ouverture de la ceinture.

Passage de l'élastique plat par l'ouverture de la ceinture.

J’ai enfilé mon élastique plat dans la ceinture, de manière à avoir les deux extrémités de l’élastique qui sortent par l’ouverture de la ceinture.

Enfilage de mon élastique plat dans la ceinture, de manière à avoir les deux extrémités de l'élastique qui sortent par l'ouverture de la ceinture.

Puis j’ai fais chevaucher les extrémités de l’élastique sur 1 cm. Et j’ai les ai cousues au point droit à la machine, en effectuant 2 rangées solides de couture (deux passages en avant et en arrière).

Vous pouvez bien sûr les coudre à la main, si à la machine cela vous parait plus difficile.

Couture à la machine des extrémités de l'élastique plat

J’ai ensuite étiré doucement la ceinture, en décalant volontairement le raccord de l’élastique par rapport à l’ouverture. J’ai placé ce dernier à environ 4 cm de l’ouverture de la ceinture. Pour dissimulé le raccord de l’élastique.

Extrémités de l'élastique plat cousues sur deux rangées

 

Pantacourt terminé !

Et voilà un joli pantacourt pour mon loulou de 4 ans et demi !

Par la suite, j’en ai fais d’autres, avec d’autres couleurs, à la demande mon fils 😉

Un joli pantacourt pour mon fils ! Terminé ! Vu de devant

Un joli pantacourt pour mon fils ! Terminé ! Vu de derrière

 

Pour me suivre, il vous suffit d’aimer ou de vous abonner à la page Facebook de Meloxiane !

La page de Meloxiane - Claire L.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.